mercredi 9 mai 2007

Contre jour

Réglages: Focale: 18mm, Ouverture: 5.6, Iso: 200, vitesse : 1/1000e, Mode: Priorité ouverture
Traitement: Picasa

Le contre jour est théoriquement à éviter lorsque l'on fait de la photo. Avoir le soleil en face de ne met pas en valeur votre sujet (portrait ou paysage), aplatit l'image et génère des phénomènes optiques gênants.
Mais lorsqu'il est voulu et bien maîtrisé, il peut donner des effets intéressant.

Pour cela, il faut déjà choisir le bon moment de la journée. Etant donné que l'on va se placer face au soleil, la quantité de lumière ne doit pas être trop importante (limite de l'appareil): la lumière du matin ou du soir est donc recommandée.
Ensuite, il est préférable d'avoir un ciel sans nuage car les nuages donneront un effet non homogène autour de votre sujet, et si l'on veut silhouetter un sujet, il est préférable d'avoir un fond simple.

Au niveau du réglage de l'appareil, rien de bien sorcier: priorité ouverture pour contrôler sa profondeur de champ et iso au minimum (la lumière n'est pas un problème).

Ensuite, il va falloir penser au silhouettage lors de la prise de vue: bien vérifier qu'aucun élément sera entre votre sujet et le ciel (ici, j'ai demandé à mon sujet qui jongle de se mettre en hauteur afin d'être plus haut que la végétation).
Placer le soleil sur un point fort permettra d'avoir une composition dynamique.

Au niveau du traitement, j'ai uniquement ajouté la netteté et de la saturation sous Picasa.

6 commentaires:

Lango a dit…

Pas facile ce genre d'image!
Merci à toi!

EOS Digital a dit…

La belle ombre chinoise. Bravo !

Jay a dit…

Jolie prise de vue et un joli cours.
Bravo

sylvain007 a dit…

Lango> Pas facile au début, ca s'apprend très vite.

EOS Digital> Merci!

Jay> Ce genre de commentaire fait toujours plaisir

Tolf a dit…

et il faut utiliser quoi comme type de mesure de lumière et la faire où pour "forcer ce contre-jour" ? mesure spot sur le soleil ? pondérée centrale ?
car bizarrement j'ai déjà essayé de faire ça sans succès.

sylvain007 a dit…

Pour la mesure de lumière, je suis en matricielle. Après, je joue avec la compensation d'exposition (en négatif généralement).

L'autre solution est de mesurer la lumière sur le ciel (la partie que l'on veut bien exposée), puis la sauvegarder, et recomposer son image pour y intégrer son sujet.